NOUS - Lettre à l'auteur

Cher auteur.
Nous avons  embarqué sur ton bateau d’anniversaire et voilà que nous nous retrouvons à l’intérieur d’un bouddha géant allongé sur le sol, dans un tunnel d’opium, sur une île déserte, dans un jeu de la Poule aux œufs d’or avec le roi U Ma Myi Crhon
Nous savons bien que l’année du rat commence en Chine mais il n’est pas question d’abandonner ce navire, même si nous ne comprenons plus grand-chose à cette histoire.
Toi-même, il est certain que tu nages un peu dans tout çà, ces personnages peu décrits, ces lieux peu authentifiés, ces semi-aventures romanesques que l’on doit deviner à moitié, cette corde de pendu et ces différentes morts de Claryce qui est peut-être ton héros, mais on ne sait pas trop.
Nous ne sommes que lecteurs mais nous pouvons bien t’aider à écrire ce roman, ce polar peut-être.
Ton, ta Claryce mène l’enquête dans  des mondes différents, nous avons bien compris et ce que tu essayes d’écrire est très inspiré d’auteurs d’écriture automatique, de chercheurs littéraires de talent tel ce roman des  50 villes différentes toutes imaginaires ou celui  des 12 débuts de livres qui n’en font qu’un.
Très fort.
Mais gare aux présomptueuses pensées qui ne se traduisent pas ensuite en phrases, en mots, en histoires sensées.
Nous savons bien depuis Domenica que tu cherches ton style d’écriture personnel, à la fois transcription du réel et sensation d’irréel, des histoires lues en même temps qu’on les écrit, et que nous vivons sur ce bateau une expérience peu habituelle.
Certains d’entre nous ont abandonné, tes élucubrations ne les intéressent  pas, d’autres se questionnent sur l’intérêt de la chose, d’autres n’osent pas t’envoyer de commentaires de peur de te vexer en te disant tes quatre vérités.
Ta démarchedésordonnée nous laisse perplexes, nous qui te connaissons plein de logique.
Tes résumés, à chaque début d’épisode introduisent parfois un élément nouveau qui ne faisait jusque là pas partie de l’histoire et tes photos, pas toujours indexées sur le texte sont pas vraiment de haute qualité.
Nous tromper, tromper tes lecteurs, est ce là le but inavoué de ces successions de lignes et d’images dont on se demande parfois où tu as bien pu aller chercher tout çà.
Franchement cher auteur, nous n’avons pas encore trouvé une logique à cette histoire, et toi ?

Un groupe de lecteurs passionnés, passagers officiels ou clandestins.