Janvier 3

15 janvier
Luang Prabang

Cette ville historique mérite bien quelques jours, notre fatigue également. Alors on s'installe dans le centre, anciennement quartier français, dans la corne entre le fleuve et  la rivière Nam Khan, sous le mont sacré Phousy qui surplombe la ville.
Ici, les hébergements divers, les restaurants et boutiques  se bousculent un peu, villas anciennes agrandies en gagnant sur les jardins ou constructions récentes (pas très hautes) qui se touchent d'un peu trop près. Beaucoup d'arbres quand même, et plus agréable du côté de la
rivière que du fleuve surchargé en produits touristiques de tous ordres. Heureusement les hébergements sont loin d'être complets et les restaurants peu encombrés malgré une indéniable présence de non laotiens surtout sur les lieux névralgiques "à voir".

Vue sur le fleuve
Vue fleuve grand


16 janvier
Luang Prabang

On se promène au Phousi Market où l'on trouve de tout, absolument de tout, immense, coloré, odorant, puant, bruyant... très différent du Night Market "réservé" aux touristes: une miryade d'étalages proposant à peu près tous la même chose, tissus, vêtements locaux, objets souvenirs authentiques fabriqués en Chine, quelques fabrications artisanales locales plutôt dans des boutiques plus permanentes.

Monstre au boulon
Monstre au boulon grand 1


17 janvier
Visites recommandées

Le mont Phousi, sacré, au coeur de la ville, une promenade qui monte et qui descend, des pagodes et des bouddhas un peu à l'indienne, assez sales et peu entretenues.
Musée ethnologique un peu trop petit mais une scénographie agréable.
Musée national royal. Pas vraiment royal. Boff. On peut y voir la petite cueillère du bébé roi etc... Une belle collection de bouddhas anciens en cuivre, bronze, argent.
Belle architecture du temple qui abrite le bouddha d'or si vénéré.

Offrandes sur le Mont Phousi
Offrandes


18 janvier
Vieille ville

Promenade au coeur de la vieille ville classée à l'UNESCO depuis 1995, ce qui l'a protégée des constructions et destructions à la chinoise. De belles rénovations des maisons coloniales françaises. Restaurants, boutiques chicos, agences locales d'activités diverses, une succession de beaux monastères, pagodes et construcions religieuses diverses, des ruelles étroites qui débouchent sur des jolis jardins, des petits temples, des égouts à ciel ouvert, des vues sur le fleuve...

Ombrelles sur trottoir
Ombrelles grand


19 janvier
UXO LAO, centre d'information sur les bombes non explosées.
Terrible, émouvant, difficile à croire et à accepter. Près de 50 ans après, un blessé ou tué par jour au Laos par une des 78 millions de sous-munitions enterrées dans les champs, les rizières, les forêts, les cours d'eau, restes des 260 millions de bombes qui ont été lachées au-dessus de ce pays - le plus bombardé au monde - de 1964 à 1973 par l'aviation US. Il s'agissait de couper la piste Ho Chi Minh. Comme on sait US a perdu mais n'a pas enlevé ses déchets. Plusieurs ONG et aides de divers pays assurent la prévention et le déminage.
En savoir plus sur UXO (UneXploded Ordnance) c'est là.
Prévention et déminage au Laos et Handicap International, c'est là.

Les photos c'est là.

Des cercueils de bombes non-explosées
Monstre de guerre 2


20 janvier
L'autre rive

Le bac qui effectue sans cesse ses AR sur le fleuve  nous mène de l'autre côté pour une promenade agréable dans le village et la forêt le long de la berge opposée à la ville.
Un bon chemin malheureusement sale, trop sale, conduit à plusiseurs temples et monastères.
Jolie balade nonobstant les déchets plastiques omniprésents.
Voir du linge orange, mini-série
Voir le bac de Luang Prabang mini-série


Graffitis bouddhistes
Oeil de moine grand


21 janvier
Bus pour Vientiane

Belle route de montagne, bien tournante et malheureusement aux bas-côtés bien sales, très sales, pour aller à Vientiane où l'on retrouve des odeurs de Thaïlande. La frontière est sur le fleuve et voilà, les façades remplies de panneaux publicitaires, le clinquant des boutiques et des marchés de consommation à outrance et aux jeans de marque à deux balles... La route longe le tracé du TGV et d'une autoroute Thaïlande/Chine, investissements pharaoniques chinois pour créer en Asie du Sud-Est la nouvelle route de la soie.
Heureusement, le jardin agréable de l'hôtel Sala Inpeng et ses petits bungalows dans une rue calme, nous satisfont bien.

En savoir plus sur la route de la soie d'Asie du Sud-Est, c'est ici.

Le monstre avaleur de plastique
Monstre avaleur de plastique grand


22 janvier
Vientiane

 


23 janvier
Bus pour Thakek

 


Suivante ---->